lundi 24 octobre 2016

Tract Avis d'enquête publique de Montmort

A tous les habitants de Montmort et alentour.

Avis d’enquête publique sur la création d’une zone 
  de 4 aérogénérateurs sur Montmort.

    Qu’en dites-vous ?

Siège de l’enquête : Marie de Montmort.  Dates déroulement de l’enquête :
Lundi 17 octobre 2016, de 9h à 12h.           - Mercredi 26 octobre 2016, de 15h à18h.                                        
Jeudi 03 novembre 2016, de 15h à 18h.     - Samedi 12 novembre 2016, de 9h à 12h.                                            
Vendredi 18 novembre 2016, de 15h à18h. 
                                                                                                       
Avant d‘émettre votre avis au commissaire enquêteur à la marie de Montmort, ou par courrier à l’attention du commissaire enquêteur de Montmort, soit par voie électronique (pref-reglementation@saone-et-loire.gouv.fr.)   
Voici quelques considérations:

Novembre 2012 : rencontre entre Windstrom-France et M le Maire, avis Favorable à l’éolien et au lancement du projet sur Montmort.

Dans le même mois, signature des accords fonciers entre le promoteur, propriétaires et exploitants pour la zone d’explantation (déjà définie au préalable !) d’aérogénérateurs industriels.

1 an et demi après, en février 2014, présentation devant le conseil municipal du projet éolien.

Fin novembre 2014, délibération en faveur du projet éolien prise par le conseil municipal.

Le conseil municipal a-t-il,  la compétence nécessaire pour voter objectivement sur un dossier partiel et particulièrement complexe de 1488 pages ?

Entre temps aucun débat public n’a été organisé pour informer et connaitre l’opinion des habitants de Montmort. Pourtant l’autorité recommande fortement les débats publics avant tout décision ! Pourquoi pas à Montmort ? Que cache cette discrétion ?                                                                         

Savez-vous qu’Energie Eolienne de Montmort, structure porteuse du projet de Montmort s’apparente à une coquille vide au capital de 5 000 € qui serait bien incapable de financer le projet et surtout d’en financer, le moment venu, le démantèlement.    

L’étude sonore/bruit montre, en période nocturne, que les émergences ne sont pas toutes conformes.  Des émergences de 5 dB A a été calculée avec des ventes faibles. Autrement dit, gare à votre sommeil !

Saviez-vous que, la vulnérabilité, (les oreilles internes) est inégale selon les individus ? Toutes études scientifiques établissent des différences de sensibilité au bruit, et peut atteindre jusqu’ à 10 – 11 dBA.

Pourquoi ont-ils porté le seuil, (seulement pour les éoliennes) imposé par le code de santé publique de 30 dBA à 35 dBA ? Pourtant selon le rapport d’AFSSET (agence Française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail)  le bruit des éoliennes est plus perturbant au niveau sonore que d’autres infrastructures.

Les lois de l'acoustique entrainant, qu'une seule de ces machines génère un bruit audible à 500m de 42 dBA (L 500m = 107 dBA -11-20 log 500 = 42 dBA). Et encore 36 dBA à 1000m. Deux éoliennes semblables et équidistantes entrainant ainsi un bruit audible d'au moins 39dBA dans un rayon d'un kilomètre qui affectera donc sévèrement plus du quart des riverains concernés. 

L'effet sanitaire néfaste du bruit n'est pas une hypothèse, mais un fait avéré. Le bruit tue. 
Il représente la 2° cause de mortalité, après le charbon. (Européen Environnement Agency, report 10/2014).
 

Le mécanisme de l'augmentation des accidents, cardiovasculaires par le bruit est parfaitement connu, La place des éoliennes industrielles dans cet enjeu majeur de santé publique est conséquente. 

Des centaines de publications scientifiquesont mis en évidence le caractère particulièrement nocif de la proximité d'éoliennes industrielles, ainsi que l'impossibilité actuelle d'en modéliser les effets avec la précision nécessaire, en raison de l'insuffisance des critères de prise en compte de la gêne des riverains et des différences considérables entre les prévisions d'impact et la réalité. 

Les animaux, sont souvent encore plus vulnérables que l’homme.

L’évaluation d’effets stroboscopique, (ombre des pales) a mis en évidence que les durées d’ombres supérieures à 30 min par jour pourraient intervenir. (Jusque à 1700m).

Les calculs (théoriques), du vent de 6 m/s et un facteur de charge de 25,1 % du promoteur sur le rendement du projet sont-ils vraiment crédibles ? L’expérience (désastreuse) après 4 ans d’exploitation du parc éolien en Saint Seine L’Abbaye (la région la plus ventée de la Côte d’or 6-6,5 m/s) montre un facteur de charge en moyenne de 18% et un déficit de plus de dizaines millions de €.

Voudriez-vous vivre, aux pieds de ces géants aérogénérateurs ?  A une distance minimale de 500 m ? En sachant que dans d’autres pays européens la distance minimale est de 1500 m à 2000 m.

Imaginez-vous vivre, de jour comme de nuit, à côté de ces géantes industrielles, en subissant le bruit, les infrasons, l’ombre portée par des pales, et le soir subir toutes les 3 secondes des flashes lumineux ! Jusque à 10 km au tour d’un parc éolien, ou plus.

L’éolienne ça ne peut pas être que chez l’autre et à chaque fois sans contrainte ?

Vous, tous les habitants qui subirez 
      chaque jour et chaque nuit
                         
    - les nuisances engendrées par les aérogénérateurs géantes,                                         
    - un cadre de vie et un environnement fortement dégradés, 
                                                                                 
>> Réagissez avant qu’il ne soit 
   définitivement trop tard ! <<

Aucun commentaire:

Publier un commentaire